Qui a dit qu’on ne devait pas jouer avec la nourriture ? Certainement pas Robert Cooper, un étudiant en design à l’école Central Saint Martins de Londres. Dans le cadre d’un travail scolaire pour la compagnie Cadbury invitant les étudiants à réfléchir à un produit innovant à base de chocolat, il a imaginé des jouets comestibles composés de gaufres au chocolat.

Pour réaliser ces friandises, Robert Cooper s’est inspiré des modèles réduits en kit qui, une fois reconstitués, forment un véritable jouet. Il a ainsi utilisé des gaufres auxquelles il a imprimé la forme de jouets. Ces formes ont ensuite été remplies de chocolat et fermées. Le produit, décliné en quatre modèles pour réaliser un avion, une voiture de course, un dinosaure ou un cheval, est présenté dans une petite boîte en fer personnalisée à l’image du jouet qu’elle contient. Il ne reste plus alors qu’à assembler les pièces du modèle choisi, avant de savourer son jouet.

Pour ajouter un touche technologique à son projet, l’étudiant a imaginé une utilisation originale du packaging : à l’aide d’une application dédiée, l’emballage permet de réaliser des images en 3D sur un smartphone ou une tablette. Grâce à cet effet, un dinosaure semble sortir de l’emballage.

Cette innovation est toute en décalage. Si la génération actuelle est plus habituée aux jeux vidéo et aux nouvelles technologies, le ChocFix ramène de manière originale à l’époque des modèles réduits en kit.